Tags

Petite centrale hydroélectrique à Ambodirafia (Madagascar)

ONG/Collectivité : Solidarité Entraide Madagascar. Partenaires locaux : FANILO, FENIMA. Aide Fondation POWEO : 12000 €. Autres financeurs : Rotary club, Terre des Hommes-Haut Rhin, ESF Alsace, Electricité de Strasbourg, SEM, diverses entreprises d’Alsace.

Contexte :

Ambodirafia est un des 30 villages de la commune de Vohidroa, sur la côte Sud-Est de Madagascar ; c’est une région enclavée, montagneuse et humide à 70 km au nord de Mananjary. L’économie de subsistance est basée sur la culture traditionnelle du riz, la cueillette de fruits et légumes et le petit élevage. Le pétrole lampant est la seule source de lumière pour la plupart des ménages.

Objectif

Fournir une source de lumière aux 1 000 villageois mais aussi favoriser la création d’activités génératrices de revenus grâce à la mise en place d’ateliers électrifiés et grâce à l’allongement du nombre d’heures travaillées.

Résultats :

Après une étude socio-économique en 2007 et la création de la coopérative de gestion FENIMA en 2008, les travaux ont démarré : creusement et aménagement du canal d’amenée par les villageois sur 350 m et conduite forcée de 900 m avec un dénivelé de 120 m.

La fondation POWEO a été sollicitée pour l’installation de la turbine de 20 kVA et du réseau de distribution (1200 m). Ces travaux ont été réalisés en 2011.

Le groupe turbine Pelton - Alternateur peut fournir une énergie électrique d’environ 13 kW sous une tension triphasée de 400 Volts et/ou 3 x une tension monophasée de 230 Volts. SEM a fait le choix de disposer d’une tension triphasée pour alimenter de petites machines (décortiqueuses, machines de menuiserie, etc.), les moteurs triphasés étant beaucoup plus robustes que les monophasés (pas de condensateur de démarrage). En avril 2011, une liaison provisoire a été installée entre la centrale et le village. Connectés par un câble sur une distance de 600 mètres, les poteaux installés dans les rues du village ont été équipés d’une ampoule. Enfin en septembre 2011, la microcentrale hydraulique a été connectée de manière définitive au village.

Les branchements privés dans les cases du village se font au fur et à mesure des adhésions à la coopérative FENIMA. En novembre 2011, plus d’une vingtaine de ménages étaient déjà abonnés, soit environ 250 personnes. L’objectif de 1 000 personnes sera sans doute atteint au printemps 2012. A fin 2011, un atelier de recharge de batteries fonctionne pour les clients hors réseau, les ateliers agro-alimentaires (presse à huile, décortiqueuse pour le riz) devraient être créés en 2012.

La mise en place des équipements s’accompagne de la formation technique des personnes du village chargées de la gestion et de l’entretien : la coopérative FENIMA et les techniciens. Un volontaire, représentant de SEM, accompagne ces personnes dans cette phase délicate de mise en exploitation.

http://semada.org

Imedia, 27 avril 2012

Répondre à cet article

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Ajouter un document
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Mots clés : Éolienne, Madagascar, Production, Fondation Poweo

Dans la même rubrique